Accueil   saint-germain-de-la-grange en , cliquez pour agrandir
Histoire
page 2
Histoire
page 3
Histoire
page 4
Histoire
page 5

SITUATION HISTORIQUE

Le site de Saint-Germain-de-la-grange est habité depuis longtemps, au même titre que Villiers-Saint-Frédéric où des haches de l'âge du Bronze ont été retrouvées en 1872. La présence d'un village gallo-romain proche du château de Pontchartrain, maintenant recouvert par la déviation sud de la RN12, atteste que la région était accueillante. Les habitants pouvaient à la fois chasser dans les forêts et cultiver grâce à une riche terre qui avait été baignée par la mer en laissant de nombreux fossiles marins mis à jour lors de la construction de la voie ferrée à partir de 1860. Entre 1970 et 1975, plusieurs campagnes de fouilles archéologiques y ont été effectuées et de nombreux spécimens ont été déposés au Musée Archéologique de Saint-Germain-en-Laye. A l'époque gauloise, Saint-Germain-de-la-grange était située à l'extrême ouest du territoire des Parisis. La frontière avec celui des Carnutes était matérialisée par la Mauldre. Des fortifications ont donc été construites au cours des siècles sur les collines avoisinantes. La plupart ont disparu, mais le château-donjon de Beynes édifié aux XIIe et XIIIe siècles en est une preuve tangible. Il y avait même le château de La Grange-Aux-Bois qui a complètement disparu, situé dans la forêt de Sainte-Apolline. Une chapelle fut dédiée à la sainte pour ses guérisons sur les dents et devint un lieu de pèlerinage jusqu'au début du XXe siècle. L'origine de Saint-Germain-de-la-grange n'est pas connue. Mais, on estime que c'est entre le IXe et le XIe siècle que le nom de Saint-Germain, évêque de Paris au VIe siècle, lui a été donné. C'est au cours de cette période que les apôtres de la foi chrétienne se propagèrent dans nos campagnes à la suite de Saint-Martin et, de ce fait, des noms de saints se localisèrent. A cette époque, le diocèse de Chartres auquel appartenait la paroisse, s'est attaché à Saint-Germain et à Sainte-Geneviève, patronne de Paris.

suite